Breaking officiellement discipline additionnelle aux JO Paris 2024

La Fédération Française de Danse se réjouit de la confirmation faite par le CIO lundi 7 décembre 2020 d’intégrer le breaking comme sport additionnel au programme des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) de Paris 2024.

BREAKING DANCE 9 16Par ce geste, le breaking décroche une première reconnaissance en tant que discipline sportive autant qu’artistique. Il devient ainsi la première danse olympique.
Actrice de cette reconnaissance aux côtés du mouvement hip-hop français, la Fédération Française de Danse (FFDanse) a désormais à cœur de relever le défi de Paris 2024.

Nouveaux enjeux pour le breaking

En premier lieu, il y a l’importance de détecter, sélectionner et préparer durant les trois prochaines années les bboys et bgirls qui constitueront l’Équipe de France, avec à la clé le prestige des médailles.
Au-delà, l’ambition de la FFDanse est de dépasser l’enjeu de la performance pour bâtir un héritage. Partant des travaux que nous menons pour les JOP Paris 2024, nous voulons construire un socle durable bénéfique à la pratique et à l’image du breaking en France, fondé sur l’ouverture au plus grand nombre, le sport à l’école, la mixité et l’inclusion sociale.

Représenter la culture du breaking grâce aux JOP

Car s’il est nouveau aux Jeux Olympiques, le breaking a une histoire riche de 40 ans. Plus qu’un sport, plus qu’un art, il s’agit d’une culture riche.
En effet, les danses hip-hop, en particulier le breaking, sont le reflet d’une évolution sociétale et culturelle, nourrie de l’histoire de plusieurs pays, peuples, dont les racines remontent aux quatre coins du globe, riche enrichie des rites de la culture hip-hop (musique, danse, graff, Dj, Mc, …).
Depuis des années, de multiples associations, bénévoles et enseignant·es se sont battus sur leur territoire pour une vraie reconnaissance des bboys et bgirls de toutes les générations.
C’est aussi une reconnaissance de la diversité de notre nation, car au-delà d’une danse, au-delà d’une culture, au-delà d’un sport, le breaking porte et transmet un message d’unité et d’universalité.

Ne pas dénaturer le breaking grâce à la commission breaking FFDanse

Afin de ne surtout pas réduire cette culture à un simple sport, des représentant·es reconnus du milieu breaking, issus de tous les territoires, y compris d’outremer, pilotent les travaux au sein de la Fédération Française de Danse, en prenant en compte l’impact inédit que provoque l’intégration du breaking aux JOP sur l’évolution de la pratique.

Télécharger le dossier de presse

Télécharger le communiqué de presse

FFDanse
MarianneSports_Q LOGO_CULTURE LOGO-CNOSF_Membre