Calendrier

<<  Juillet 2017  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
       1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

_________________________

 
 
 
facebookLogoLong3x2

twitter-logo

Logo-Dailymotion

Médical

 

L'objectif de cette présentation est de regrouper et faciliter l’accès aux informations utiles concernant le Sport de Haut Niveau.

 

 

 

 

 

 

 

 

LE SPORT DE HAUT NIVEAU

Le sport de haut niveau représente l’excellence sportive. Il est reconnu par différents textes législatifs et réglementaires et par la charte du sport de haut niveau qui consacrent l’exemplarité du sportif de haut niveau.

Le sport de haut niveau repose sur des critères bien établis qui sont :

  • La reconnaissance du caractère de haut niveau (HN) des disciplines sportives
  • Les compétitions de référence
  • La liste des sportifs de haut niveau
  • Les parcours de l’excellence sportive

La Comission Nationale du Sport de Haut Niveau (CNSHN)

La CNSHN est l’instance de concertation institutionnelle où se prennent toutes les grandes orientations en matière de sport de haut niveau. Elle est présidée par le Ministère des Sports et comprend des représentants de l’Etat, du Comité National Olympique et Sportif Français, des sportifs de haut niveau, des entraîneurs, un arbitre ou juge sportif de haut niveau et des élus des collectivités territoriales.

La CNSHN :

  • Définit les orientations de la politique nationale du SHN
  • Reconnaît le caractère de HN des disciplines sportives
  • Détermine pour chaque discipline de HN les critères permettant de définir la qualité de sportif de HN
  • Emet un avis sur le nombre de sportifs susceptibles d’être inscrits sur la liste des sportifs de HN, le nombre juges/arbitres sportifs de HN, le nombre de sportifs susceptibles d’être inscrits sur la listes de sportifs ‘Espoirs’
  • Formule un avis sur la validation des Parcours de l’Excellence Sportive (PES)

Les Comissions Régionales du Sport de Haut Niveau (CNSHN)

Les CRSHN  relèvent de l’article R. 221-39 du code du sport et de Instruction 06-139 JS du 08 aout 2006 relative à mise en place des commissions pivots aux niveaux régional et départemental concernant la jeunesse, les sports et la vie associative.
Elles  relayent  les orientations nationales de la politique du SHN et s’impliquent dans la mise en œuvre territoriale. Elles élaborent un rapport annuel sur la mise en œuvre territoriale de ces orientations.
Au sein de la FFDanse, via ses comités régionaux et départementaux, cette mise en œuvre territoriale se dynamise progressivement grâce à une collaboration constructive des acteurs locaux.

La reconnaissance du caractère de haut niveau

Conformément aux dispositions réglementaires en vigueur et aux décisions de la CNSHN, la reconnaissance du caractère de HN d’une discipline est accordée pour la durée d’une olympiade

Rappel :   la FFDanse a reçu délégation du Ministère chargé des Sports pour les Danses

artistiques, Danses par Couples, et Danses Country and Line.

L’arrêté ministériel du 31 décembre 2012 reconduit cette délégation jusqu’au 31/12/2016.

  • Par acte et avis du 25 février 2013, la FFDanse a obtenu la reconnaissance du caractère de haut niveau pour la discipline de délégation « Danses par Couples »  qui constituent dans les faits un ensemble de disciplines.
  • A l’intérieur de cet ensemble de disciplines sportives, seules les disciplines latines et standards ont été à ce jour retenues au rang des disciplines Haut Niveau parce qu’elles satisfont aux critères de reconnaissance définis par le Ministère chargé des sports :
                - Les spécialités et épreuves de la discipline doivent être clairement définie
                - Le ministère chargé des sports doit avoir accordé une délégation pour discipline à la
                fédération nationale (FN) demandeuse

                - La FN demandeuse doit être affiliée et se référer à une et une seule fédération
                internationale (FI)* reconnue du CIO pour la discipline considérée

                - La FN demandeuse doit être affiliée au CNOSF

                - La FN demandeuse doit fournir les réglementations techniques internationale et
                nationale officielles en vigueur précisant notamment la typologie et les règles
                régissant les compétitions

                - La FN demandeuse doit fournir les 2 derniers calendriers de compétitions
                internationales et nationales. Elle doit fournir le calendrier prévisionnel des
                principales échéances de l’olympiade considérée.

                - Une compétition mondiale de référence (CMR) doit être organisée par la FI au
                moins tous les 2 ans.

               - 4 continents et 25 pays, au moins, doivent être représentés à la CMR
               (y compris les phases qualificatives si cela se justifie)

               - Inscription de la discipline aux Jeux Olympiques ou Jeux Mondiaux

               - L’équipe de France senior A, féminine ou masculine, doit se classer parmi les
                 8 meilleures à la CMR lors d’au moins une des 2 dernières éditions

     La FFDanse était la seule nouvelle fédération en 2013 à obtenir le label Haut niveau

pour 2 de ses disciplines sportives (latines et standards).

 

Les Collectifs France

Ces collectifs composés de compétiteurs susceptibles d’être sélectionnés en Equipe de France, sont des groupes opérationnels de sportifs identifiés par les directeurs techniques nationaux (DTN), pour lesquels un programme annuel ou pluriannuel d’actions a été conclu. Un collectif est constitué en prévision d’objectifs sportifs situés à court, moyen ou long terme avec l’ambition d’y obtenir les meilleurs résultats possibles.

C’est en principe au sein de ces collectifs que les DTN sélectionnent les sportifs qui intègrent les différentes équipes de France composées pour participer à une compétition précise.

Les listes des sportifs reconnus par le Ministère

Depuis 1982, le Ministère Chargé des Sports recense les meilleurs sportifs dans les disciplines olympiques ou reconnues de Haut Niveau par la Commission Nationale du Sport de haut Niveau (CNSHN).

Pour la FFDanse, deux listes de sportifs arrêtées par le ministère chargé des Sports ont été instituées par le décret du 29 avril 2002 relatif au sport de haut niveau :

  1. La liste des « Sportifs de Haut Niveau », comprenant les catégories :
    1. « Elite »,
    2. « Senior »,
    3. « Jeune »
    4. « Espoirs »

Les catégories ne correspondent pas de façon systématique à des classes d’âges déterminées, ni à des collectifs d’appellation homogène. Il existe d’autres catégories mais elles ne s’appliquent pas encore au cas de la FFDanse

Chaque année le DTN propose à la Direction des Sports du Ministère une liste nominative dans la limite des quotas d’inscriptions définis par la CNSHN.

L’inscription sur les listes est annuelle et vaut à compter du 1er novembre de chaque année.

La Fédération Française de Danse compte pour la saison 2015/2016, 17 danseurs inscrits sur les listes ministérielles, qui se répartissent de la manière suivante :

  • 11 Sportifs de Haut Niveau (SHN)

           - 6 classés en catégorie « Elite »,
           - 2 classés en catégorie « Senior »,
           - 3 classés en catégorie « Jeune »

  • 6 sportifs en catégorie "Espoir"

Les compétitions de référence

Ce sont les compétitions officielles figurant au calendrier des fédérations sportives internationales et qui conduisent à l’établissement d’un classement mondial de référence.

Il s’agit :

  • Des Jeux Olympiques ou Jeux Mondiaux
  • Des Championnats du Monde
  • Des Championnats d’Europe

LE ROLE DE LA DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE
(D.T.N)

  • Maintenir les relations avec les partenaires institutionnels (MSS, MJSCSVA, CNOSF, INSEP, DRCSJS …)
  • Construire, mettre en œuvre, ajuster le projet d’accès au HN / Parcours de l’Excellence Sportive  (PES)
  • Labelliser et contractualiser des structures d’entrainement
  • Mobiliser, accompagner, évaluer des structures du PES
  • Elaborer et vérifier la mise en œuvre logistique des compétitions de référence (Jeux Mondiaux, Championnat du Monde, et Championnat d’Europe)
  • Recenser, conseiller, informer les sportifs pouvant accéder à des Aides Personnalisées
  • Mettre en œuvre un suivi socioprofessionnel des sportifs de Haut Niveau (SHN)
  • Impulser  un suivi médical régional (SMR)
  • Mobiliser les compétences spécifiques pour identifier, élaborer, conseiller des stratégies d’entrainement
  • Identifier les besoins et mettre en œuvre des stages de perfectionnement pour les collectifs,  l’élite ainsi que des formations continues ciblées pour les entraineurs.
  • Mobiliser les acteurs territoriaux pour développer la danse, détecter des potentiels et assurer la relève des talents

LE PARCOURS D'EXCELLENCE SPORTIVE
(P.E.S)

Les places de podium obtenues dans les compétitions sportives internationales de haut niveau résultent d’une préparation longue, et élaborée (en concertation avec les acteurs concernés)

Ceux-ci doivent tenir compte des besoins du sportif depuis le moment où il est repéré comme "sportif à fort potentiel" jusqu’à l’aboutissement de sa carrière internationale et de son insertion professionnelle, même si celle-ci s’effectue au-delà du terme de sa carrière sportive.

Les PES existent depuis 2009. Ils sont régis par l’instruction 09-028 JS du 19 février 2009 (ils succèdent aux sections ‘sport-études’ et aux filières d’accès au SHN).

Les parcours de l’excellence sportive sont construits sport par sport, voire discipline par discipline, notamment à partir d’un réseau de structures qui offrent aux sportifs les meilleures conditions d’accueil.

Après consultation de la CNSHN (art. R142-15 du code du sport),  la Direction des Sports valide chaque PES pour une durée pluriannuelle (l’olympiade) garantissant ainsi les stratégies fédérales à tous les partenaires et aux sportifs de HN.

Destinés aux Collectifs France, les PES doivent être élaborés de façon particulièrement rigoureuse dans trois secteurs clés :

  • La préparation sportive
  • La formation scolaire, universitaire ou professionnelle,
  • Le suivi personnalisé.

PES : Une stratégie fédérale

Un PES est globalement l’élaboration d’une stratégie d’accession au Sport de Haut Niveau. Pour mener à bien cette mission, il convient de conjuguer différents moyens.

La FFDanse concrétise via sa Direction Technique Nationale (DTN), une convention d’objectifs (CO) liant la fédération (et donc ses acteurs) à l’Etat qui contribue financièrement, à condition de respecter les modalités et les engagements contractés.

Pour mettre en œuvre  une stratégie d’accession au HN, les principaux moyens sont :

  • Humains : la direction technique est amenée à identifier et mobiliser des équipes d’experts, à former des cadres et proposer des perfectionnements ciblés aux acteurs prêts à collaborer.
  • Matériels : les entrainements s’effectuent généralement dans des écoles de danses ou structures qui répondent aux normes réglementaires et au cahier des charges. Des accords écrits sont nécessaires.
  • Territoriaux : la multiplication de stages de proximité (par les comités régionaux et départementaux) et de championnats territoriaux sont en voies de développement dans le cadre d’actions localement finançables.
  • Financiers : toutes les ressources potentielles sont à explorer.

DISPOSITIFS D'AIDE AUX SHN

La réussite sportive est indissociable de la réussite socioprofessionnelle.

Le ministère développe une politique de suivi social afin que les sportifs de HN puissent réaliser les performances à la hauteur de leur potentiel, tout en leur garantissant la poursuite d’une formation et d’une insertion professionnelle correspondant à leurs capacités et leurs aspirations.

La double réussite sportive et professionnelle est une préoccupation partagée par l’ensemble des acteurs du sport de haut niveau.

La direction des sports mobilise un réseau de « personnes ressources » sur cet objectif :

  • Les directions techniques nationales des fédérations sportives,
  • les services déconcentrés (DRJSCS),
  • les établissements publics nationaux (INSEP, CREPS, Instituts et Ecoles),
  • et le service chargé du sport de haut niveau en sont les principaux acteurs.

La FFDanse bâtit progressivement  sa filière d’accès au HN, avec ses collaborateurs de terrain (via ses comités territoriaux) pour permettre aux danseurs sportifs d'atteindre le plus haut niveau de leur discipline ainsi que pour assurer leur formation et leur préparation à la vie professionnelle.

Les aides personnalisées (A.P. CNOSF)

Ce sont des aides financières directes attribuées par le ministère chargé des Sports via le CNOSF pour les sportifs de haut niveau dans le cadre de la convention d’objectifs.

Le montant global de ces aides est décidé chaque année par négociation entre le DTN et le Ministère.

Le versement et la répartition des AP à chaque sportif sont décidé par le DTN et sous sa seule responsabilité.

Les Aides Personnalisées sont de 5 ordres :
(pour 2014/2015 la FFDanse ne peut appliquer que les 2 derniers)

Des aides sociales

Elles sont attribuées à des sportifs dont les ressources justifient temporairement l’application d’une telle mesure

Des aides aux projets sportifs et de formation

Il s’agit d’une allocation forfaitaire allouée périodiquement permettant d’aider le SHN à financer les coûts inhérents occasionnés par la mise en œuvre de son double projet (sportif et professionnel)

La compensation
du manque à gagner pour l’employeur

Concerne la prise en charge d’une partie du salaire versé directement à l’employeur pour les aménagements d’emploi du temps octroyés aux SHN

Des primes
à la performance

Elles récompensent les SHN ayant réalisé des podiums notamment à l’occasion des championnats du Monde et d’Europe

Le remboursement
de frais

Compense des charges réellement supportées par les SHN et liées à leur pratique sportive. Ces frais doivent être justifiés par la présentation d’une facture détaillée acquittée par les SHN.

stage_midi_pyrennee_res

Samedi 20 décembre 2014 s'est tenu à Muret, au sein de l'école de Danse Laurent FRANCON, dans le cadre du plan d'excellence sportive, le premier stage Danse Sportive réservé aux couples de haut niveau de la région Midi-Pyrénées.

Quatre couples ont été retenus :
- Xavier BLANC et Anaïs BERNOIS, Junior 2
- Corentin MUNDT et Clémence MUNDT, Youth
- Benjamin VINEL et Laura BOUFFARTIGUES - de 21 ans
- Gwenael LONGUET et Laetitia DEPLANO, Adulte 1

Ce stage, animé par Mme Sandra MOSA, s'est articulé en deux parties, 3h de danses Standards et 3h de danses Latines.

Le Comité régional Midi-Pyrénées a pris en charge l'intégralité des frais engendrés par cette journée.

Christine_Oudiette

 

 

 

 

Christine OUDIETTE, une grande dame de la danse, a participé à de nombreuses rencontres chorégraphiques ou elle a remporté de nombreuses médailles dont plusieurs d’or.

 

Ses créations chorégraphiques très originales lui ont value d’être décorée par la FFDanse.

 

 

Colette BONEAU du Comité Départemental du Cher nous a transmis ce merveilleux hommage d’une de ces élèves, Albane…

« Pour Christine,

J’avais huit ans quand on s’est rencontré. A neuf ans, c’est avec un gros paquet cadeau qu’elle m’avait mis entre les mains, que j’ai fais mes premiers pas sur scène. Et quel cadeau… Dans la boite en carton enrubannée, c’était l’aventure de la danse qui commençait !

Comment vous la présenter sans commencer par là. Un amour de son art, une joie dans le mouvement, une folie dans la marche, une lumière dans les yeux. Christine sur la Terre, c’étais une grande joie en dansant, une énergie en avant, le goût du partage et beaucoup, beaucoup de générosité.

Formidable pédagogue, et tant de poésie. Toujours accompagnée de la musique qu’elle aimait, qui l’inspirait, elle a semé chez beaucoup, elle a semé chez moi, oui, cette poésie dont elle avait souvent trouvé l’expression juste. Que de beaux ballets, que d’imagination, que d’enfants devenus grands ont été emmenés dans son village coloré. Que de belles amitiés aussi sont nées autour de son studio de danse, de cette école qu’avec vitalité, subtilité et créativité, elle nous a invité à partager.

J’étais de celles-là et bien plus encore.

Christine, comment te présenter ?

Tu as tellement compté dans la vie de petite fille et dans ma danse jusqu’à aujourd’hui que je ne ferais que tarir d’éloges… Alors que les parts d’ombre, je ne peux en témoigner (ce n’est pas à nous que tu les montrais)… Surtout, tu n’aimerais pas ça du tout, trop d’éloges ! Modeste, tu l’as toujours été.

Ah si ! Parfois, je t’ai vu énervée : «Mais bon sang, réveillez vous les filles » disais tu en serrant les dents. « Là tu n’es pas à ta place, alors quoi, on danse demain !!! »

Mais surtout nous partagions la danse, cet espace indicible où l’on pouvait parler de soi à nu, avec tout  son être. J’ai encore dans le cœur ton regard si concentré et lumineux, qu’en te voyant danser, le silence s’imposait. Il se passait quelque chose…

D’ailleurs, il se passait toujours quelque chose en toi, un grand élan de vie, une curiosité intellectuelle, une histoire drôle, un rire en cascade, un poème d’Henri Michaux, une musique de  Stravinsky, un roman entier à apprendre pas cœur « Pour préserver la mémoire » disais tu, une envie de croisière sur la Volga (da da ! Tu apprenais le Russe), faire l’équilibriste sur un fil, faire « ton » cirque, marcher toujours à vive allure et parfois quand même, était ce pour s’en remettre ? Un traditionnel petit whisky !

Que de fois, Monsieur Poule, « Saint Raimond » à tes yeux, peut être un peu essoufflé, venait-il te chercher au studio pour que tu le rejoignes dîner. Parce que passionnée, il fallait t’en extirper.

Il y avait chez toi une grande générosité dont nous avons tant bénéficié.

Une infinie gentillesse.

Rarement un jugement négatif trop appuyé.

Beaucoup d’humour, rarement d’humeur.

Un rire qui sonne encore à mes oreilles.

Une grande vivacité d’esprit qu’accompagnait une gourmandise d’apprendre, toujours.

Et un talent si particulier…

 

J’espère ne pas en avoir trop dit, toi qui n’aimais ni trop d’effusion, ni trop d’affection.

Pourtant toi et moi nous en avions, depuis 27 ans !

La danse c’était notre histoire. C’est moi entre autres (et il  y en a), qui la continue.

Car je me souviens combien, lorsque tu décidas dans un brillant solo (après un hilarant duo) d’arrêter d’enseigner ; une main à la barre, l’autre tenant une coupe de champagne (souvenez vous !), tu regrettais que personne ne prennes la relève.

Et bien, chère « Maître de danse », mon amie aussi, rassure toi…

Car c’est moi qui, au soir de ce vendredi ou tu t‘es doucement envolée pour danser sous d’autres Cieux, faisait danser tes élèves sur scène… et … moi qui était dans la coulisse.

Merci de m’avoir montré la route.

Merci infiniment.

A toujours

 

Albane. »

4 JUIN 2014 - 60ème ANNIVERSAIRE DE L’INSTITUT FRANÇAIS DE MUNICH

60aniv_institit_francais_munich

Pour fêter l’évènement, celui-ci a fait appel à
Bérangère ANDREO pour représenter notre pays.

 

Interview de Bérangère :

Comment c’est faite votre rencontre avec l’Allemagne, plus précisément avec la ville de Munich ?

Il y a quelques années, j’ai été contacté par le CONSERVATOIRE NATIONAL SUPERIEUR DE DANSE DE MUNICH dans le but de créer une pièce pour le CONCOURS INTERNATIONAL DE DANSE DE BERLIN.

 

danse

C’était ma première expérience Professionnelle de Chorégraphe en Allemagne.

 

Toute la période de création a été extraordinaire :

Je ne parle pas Allemand, mais le langage du corps se passe des mots…tout est sensation, ressenti, écoute, partage… Nous avons choisi le 4ème dernier leader de Strauss pour accompagner le mouvement et le résultat fut UNE MEDAILLE D’OR AU CONCOURS DE BERLIN !

Mon contrat a été rempli… (sourire…)

 

Durant tout le séjour, un réalisateur et une photographe, tous deux professionnels, ont voulu se joindre à nous pour donner vie différemment à « IM ABENDROT »…Au final, nous avons un film de 40’ et une exposition de photos retraçant toute la période de création : la recherche, les doutes, l’exigence, la répétition pour arriver au mouvement juste, au mouvement souhaité, la confiance qui s’installe entre l’interprète et le chorégraphe, une véritable complicité !

 

 

Quelle a été votre réaction à l’annonce de cette invitation ?

Une grande joie, un grand honneur et je dois l’avouer une certaine fierté à l’idée de représenter la France et la Danse pour une cérémonie de cette envergure…j’ai pris mon rôle très au sérieux consciente de la chance et de l’importance de ce qui m’a été donné de vivre !

 

Comment ce sont passées les retrouvailles avec toute l’équipe de l’Institut, du Conservatoire National, le réalisateur, la photographe etc… ?

C’est très étrange, comme si nous nous étions quitté la veille…Ce que nous avons vécu a été si fort que des liens se sont créés qui je l’espère continueront d’exister !

Pour un cadeau d’anniversaire je ne pouvais rêver mieux….!

Samedi 9 :00 – Aéroport de Lyon

La délégation Française qui se présente à l'embarcation pour un vol Lyon/Moscou par Zurich est composée des deux couples sélectionnés en Equipe de France Quentin CHIPPAUX & Elsa BOIS et Axel SAMPINO & Alizée Bois, encadrés par  l'entraîneur référant Christophe LYONNET missionné par le Directeur Technique Fédéral et de trois parents accompagnateurs.

Le voyage s'est déroulé dans de bonnes conditions puisque le plan de vol choisi ne nous a causé aucun souci de correspondance ou de bagages égarés. Et c’est avec plaisir que l’on découvre que le système de navette organisé par la FFDanse nous attend dans le hall d’arrivée sans que nous ayons à nous en inquiéter. Tout est prévu pour nous conduire à l’hôtel officiel, situé à environ une heure de l'aéroport.

chpt_monde_juniors_latines

Nous sommes heureux de retrouver la totalité des compétiteurs et ce dans un hôtel agréable et confortable. Comme à l’habitude lors d’une compétition en Russie, l’organisateur nous demande de payer chambres et navettes alors que celles-ci l’ont déjà été par la FFDanse, justificatifs à l’appui ! Comme à l’habitude, il faudra de longues explications mais nous parvenons à nous faire entendre...

Petit conseil : travaillez votre anglais et n’ayez crainte, qui ne tente rien n’a rien ! Certains organisateurs sont moins commodes que d’autres. A méditer pour vos prochains voyages…

La nuit a été un peu courte. Compétition matinale oblige…
La fatigue s’estompe lorsqu’on découvre l’immense complexe dans lequel va se dérouler la compétition mais étrangement, l'ambiance est....absente et on peine à ressentir l’enjeu « mondial » qui va avoir lieu.

SAMPINO_BOISAprès un échauffement complet nos deux couples français vont pouvoir se mesurer aux autres compétiteurs…C’est dès cet instant que je remarque - même si c'est parfois trompeur - que le niveau des compétiteurs est élevé. J'aperçois à l'échauffement un couple surprenant à tout point de vue (son physique de Youth, sa danse, sa vitesse, son énergie) mais c'est pour moi le seul couple vraiment différent des autres…A se demander s'il est bien dans la cantégorie des Juniors…

 

La compétition et l’enjeu

Quentin&Elsa : 25e et Axel&Alizée : 17e

quentinelza

La première samba est convaincante au classement des marques. Hélas… la suite sera un peu différente pour Quentin, notre champion de France 2013 et 2014 où tout semble soudainement plus compliqué.
De leur côté, Axel&Alizée les vice-champions de France Juniors 2014 nous font une excellente impression ! Reste à savoir comment les juges vont choisir entre des couples presque Youth par la taille et des Juniors I 1re année qui viennent de sortir de la catégorie Juvéniles ?!

La 39e place pour Axel&Alizée nous donne beaucoup d'espoir pour les....3 championnats à venir dans cette catégorie. L’avenir se construit dès maintenant. Quand à Quentin&Elsa qui assument cette contreperformance avec beaucoup de lucidité, ils sont déjà remotivés pour la fin de la saison et auront à cœur de revenir compétitifs et moins stressés dans les championnats du Monde Youth !

Quant aux résultats de la compétition qui a été archi dominé par les deux couples Russe, pour la 1er et pour la 2éme place, on peut constater que les écarts sont faibles entre les finalistes et c'était déjà vrai en demi-finale.

 

Christophe Lyonnet
Crédits photos - J.J. Gueudry - Christophe Lyonnet - WDSF

 

FFDanse
MarianneSports_Q LOGO_CULTURE LOGO-CNOSF_Membre